Revue de presse - NR du 21/09/2016

11 octobre 2016 - 12:22

Même s'il date un peu (21/09/2016), voici le premier article de la saison sur FLCVB :

Fontaine sauvé des eaux

D'un petit miracle naît souvent la lumière. La saison dernière, Fontaine-le-Comte a dû attendre l'ultime journée pour sauver sa peau en prénationale. « On avait perdu contre deux équipes à notre portée avant la dernière rencontre. On se disait déjà qu'on allait repartir en régionale 1, raconte l'entraîneur Stéphanie Barrau, et puis on avait finalement gagné notre dernier match contre une équipe supérieure sur le papier. Ç'a été la bonne surprise et ça nous a remis du baume au cœur. »

C'est donc en miraculé que Fontaine-le-Comte se rejette à l'eau dans un championnat qui a changé sa formule. Fini les deux phases avec une poule haute et une poule basse en deuxième partie de saison. Onze équipes s'affrontent avec une montée et une descente*. « Ça nous convient mieux, précise l'entraîneur qui ambitionne et espère un maintien serein. On ne peut pas prétendre au haut de tableau, mais pour le reste, c'est dans nos cordes ». Il faut dire que la première sortie des siens est porteuse d'espoirs. A Angoulême, face à une formation descendue de nationale 3, les Fontenois l'ont emporté 3 sets à 1.

Du potentiel et un nouveau collectif a créé

« Je pense qu'ils ont perdu beaucoup de joueurs à l'intersaison, pointe néanmoins le coach fontenois. Ils ont fait énormément de fautes directes mais j'ai aimé notre capacité à maintenir un bon niveau de jeu tout au long de la partie. »
Largement handicapé par les blessures la saison dernière, Fontaine-le-Comte a également recruté deux joueurs cet été pour tenter de parer à toute éventualité, comme celle par exemple de voir l'un de ses meilleurs éléments, gendarme mobile dans la vie, être pris par ses obligations.
« On apprend à compter les uns sur les autres, signale-t-elle. Depuis le départ de notre meilleur joueur Pierre-Alexis Boissinot, tout le monde se sent plus responsable. Ils se sont remobilisés. » Seule aux commandes de l'équipe depuis deux ans, Stéphanie Barrau espère désormais que ses joueurs vont avoir davantage « confiance en leur capacité » car « il y a du potentiel » dans une équipe où il y a « un nouveau collectif à créer ». Après un exercice 2015-2016 galère, les Fontenois espèrent ainsi vivre une saison plus lumineuse. C'est en tout cas bien parti.

* Si l'équipe championne de prénationale refuse la montée en N3 et qu'une équipe de N3 de la zone descend, le nombre de descentes de prénationale est porté à deux.

Commentaires